Se syndiquer? Quel intérêt?

Aller en bas

Se syndiquer? Quel intérêt?

Message par Admin01 le Dim 5 Jan 2014 - 15:23

Mon époux est déjà affilié et je travaille à temps partiel

L’affiliation est individuelle.
Les temps partiel ne sont souvent pas traités comme des travailleurs à part entière, il est par conséquent extrèmement important qu'ils s'affilient également afin que les syndicats puissent défendre leurs droits le mieux possible. Leur cotisation est moins élevée.

Les syndicats ? C’est dépassé, nous avons suffisamment de sécurités

Des garanties telles que la journée ouvrable de 8 heures, les congés, la sécurité sociale ne sont jamais des acquis. Nous devons toujours être vigilants. Les acquis sont sans cesse mis en question. En outre, la société actuelle est confrontée sans cesse à de nouveaux problèmes/de nouvelles évolutions dans l'environnement de travail, tels que le dumping social, la problèmatique de l'alignement des statuts des ouvriers et employés etc., d'où l'intérêt de pouvoir faire appel à des syndicats combattifs.

Je travaille dans le secteur IT, un secteur orienté sur l’avenir et offrant de la stabilité d'emploi.

Le secteur IT repose de manière générale sur des divisions de support, ces dernières étant les premières victimes en cas de fusion de services et d’entreprises et quand il s'agit de rechercher des synergies.

Nous avons des team meetings et des Face to Face et je suis capable moi-même de résoudre mes problèmes en discutant avec mes chefs

De cette manière, vous serez de plus en plus lié à l'entreprise, aucun problème à cet égard, mais le jour viendra que vous n'oserez plus dire non à votre chef, quid alors?
Les entreprises essaient de gérer eux-mêmes la concertation avec le personnel. Ce sont là des situations à la japonaise. La concertation au travail est utile, mais ne permettra jamais d'aborder et de solutionner tous les problèmes.
Les syndicats sont les interlocuteurs légaux vis-à-vis du management. Ils constituent effectivement le canal à travers lequel le mécontentement du personnel peut être évoqué et discuté. Ce mode de travail constructif à résulté dans le remboursement d’environ la moitié de la cotisation syndicale par l’entreprise.

Les cadres n'ont pas leur place dans un syndicat

N'oublions pas que les cadres sont aussi des employés. Leur description de fonction diffère de celle du personnel exécutant, mais ils restent des employés.
Ils sont soumis à la flexibilité et n'ont pas d'heures fixes, mais il y a des limites à tout et ces limites sont surveillées par le syndicat. Si les entreprises oseraient, elles transformeraient tout travailleur en cadre!

Je n’ai pas de couleur, je ne m’engage pas dans le monde politique

Les syndicats ne sont pas des partis politiques. Ils se préoccupent de la problématique du personnel et exercent un oeil critique sur les intentions du gouvernement quel que soit le ministre compétent. Les syndicats parviennent à exercer une forte pression sur le gouvernement grâce à leurs millions d’affiliés.
L'affiliation à un syndicat ne doit pas nécessairement correspondre à votre préférence politique. Il existe plusieurs partis, mais seuls 3 syndicats sont représentatifs.

Pourquoi pas de syndicat unitaire ?

Les trois syndicats reposent sur des convictions idéologiques différentes, chacun ayant sa propre histoire et spécificité.
La mise en place d'un syndicat unitaire demanderait des années de négociations et nous amènerait à nous préoccuper que de notre propre cause ce qui n'aide en rien les affiliés. Il nous paraît donc plus judicieux de poursuivre la diversité au niveau de notre fonctionnement/partenariat sur le terrain.
Il va de soi que notre position sera plus solide si nous nous réunissons pour atteindre notre but. Nous essayons dès lors, dans la mesure du possible, d'agir en concertation avec les autres syndicats et de préférence en front syndical commun.

Je ne voudrais pas tomber en discrédit vis-à-vis de mon chef en raison de mon  affiliation au syndicat

Vous pouvez garder secret votre affiliation. Nos militants agiront comme porte-parole pour vous vis-à-vis du management et ce le plus discrètement possible.

C’est la crise, ce n’est pas le syndicat qui la résoudra

Le syndicat ne pourra pas résoudra la crise en soi. Cela n'empêche que les syndicats peuvent soumettre des propositions valables visant à améliorer la situation sociale des travailleurs, par exemple dans le cadre de la répartition équitable des fruits de la croissance en mettant en place un régime fiscal plus efficace et légitime. Souvent l’employeur utilise la crise comme prétexte pour mettre en péril des droits acquis. En raison de la crise on envisage de grignoter certains avantages mais on n’hésite pas à distribuer en même temps des dividendes plus élevées. Le syndicat protestera contre ce type d’initiatives.


J’étais affilié, mais cela me semblait de l’argent perdu

Vous n’avez pas eu besoin du syndicat pour un problème individuel. Soyez heureux, car ce pourrait bien être le contraire. Il faut considérer votre affiliation aussi comme une assurance (on espère aussi ne jamais avoir besoin de son assurance incendie).
Le syndicat se charge également des négociations collectives, plus de personnes affiliées plus de poids ils auront pour réaliser leurs revendications. Le management préférerait bien-sûr qu’il n’y ait pas autant d’affiliés, faute de quoi les syndicats ne pourraient plus mettre en avant leurs revendications. Le principe de la solidarité constitue également une préoccupation essentielle pour un syndicat : cette démarche s'étend au-delà des intérêts personnels, car le sort de vos collègues vous concerne également.

J’étais affilié, mais on ne pouvait rien faire pour moi

C’est possible, il faut toujours respecter le cadre légal, tous les problèmes ne peuvent pas être solutionnés. Il ne faut pas généraliser. Dans beaucoup de cas l’employeur succombe devant le tribunal ou le Conseil d’Etat.

La grève détruit l’économie


La grève est le moyen ultime en cas d’échec des négociations. Les grèves découlent toujours de l’attitude adoptée par l’employeur, non inversement.


Les délégués agissent pour leur propre intérêt


Un syndicaliste est également un employé et il tenu de respecter les mêmes règles que ses collègues. Il doit pouvoir exercer son mandat, raison pour laquelle des règles ont été convenues à cet égard. Il va de soi que nous ne devons pas fermer les yeux pour des abus éventuels (un syndicat est une association d'êtres humains, qui sont donc loin d'être parfaits). Il incombe toutefois à la direction du syndicat et aux affiliés de rester alertes et de réagir aux dérapages.

La  cotisation coûte trop chère


L’employeur rembourse la moitié par le biais de la prime syndicale.
Les règles HR sont souvent interprétées erronément par l’employeur. Le syndicat soumettra  votre cas individuel à un examen approfondi pour s’assurer que toutes les règles sont respectées.

Admin01
Admin

Messages : 189
Date d'inscription : 05/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum